Bénin: les observateurs de la Cédéao se félicitent du déroulement du scrutin

Au Bénin, le dépouillement a commencé, suite au premier tour de l'élection présidentielle du 6 mars 2016.
© RFI/Carine Frenk

Le Bénin attend maintenant les premiers résultats. La Céna pense être en mesure de donner les premières tendances dès mardi soir, au plus tard mercredi. Parmi les observateurs internationaux, on en compte 136 provenant de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao). Lors d'une conférence de presse ce lundi, la mission de la Cédéao a estimé qu'en dépit des insuffisances dans les préparatifs des élections, avec notamment la question des cartes d'électeurs, « le processus s'est globalement déroulé dans des conditions acceptables de liberté et de transparence ».

Globalement, le vote s’est déroulé dans le calme et aucun incident majeur n’a été signalé, selon les observateurs de la société civile déployés sur le terrain. Parmi les observateurs internationaux, le président de la Commission de la Cédéao, Kadré Désiré Ouédraogo, a salué la patience et le civisme des électeurs.

« Ce qu’il faut retenir, c’est d’abord la flexibilité et la compréhension que nous avons constatées chez les électeurs et chez les autorités chargées de l’organisation des élections. C’est ce qui a permis de surmonter les difficultés sur la distribution des cartes, sur les documents utilisés pour voter. Un consensus a été finalement trouvé et les élections se sont déroulées dans le calme », a-t-il déclaré.

« Vous savez, ce qui est important dans une élection c’est d’abord le fichier électoral et nous sommes heureux qu’il y ait quasi consensus des acteurs sur les fichiers électoraux. Et tout le monde s’est tout de suite mis d’accord sur les nouvelles modalités trouvées pour permettre au maximum de Béninois de pouvoir exprimer leur vote et c’est déjà essentiel. L’important dans une élection, c’est qu’elle traduise la voix du peuple et nous pensons que cette voix doit être entendue avec équité, avec transparence, dans le calme et dans la paix », a ajouté Kadré Désiré Ouédraogo, président de la commission de la Cédéao.

« La discipline a été de rigueur partout »

Kabiné Komara, ancien Premier ministre guinéen, qui dirigeait cette mission d'observation, salue lui aussi la patience et le civisme des électeurs béninois. « Les populations, malgré les petits couacs qu’il y a eu, n’ont pas, à un seul moment, manifesté une quelconque violence, constate-t-il. Donc la discipline a été de rigueur partout, et quand je dis la discipline, ce n’est pas une discipline exercée par une pression mais c’est une autodiscipline. Et ça c’est remarquable. »

Kabiné Komara se félicite aussi du comportement de la classe politique qui « a, à tout moment, prôné que la peuple soit discipliné et qu’il soit à l’écoute de ce qui sortira des urnes de manière transparente et efficace. » Mais il se dit impressionné une fois de plus par les réactions des électeurs. « Ils ont non seulement voté mais ils ont tenu à rester jusqu’au dépouillement. Ils ont même pris des photos pour s’assurer que tout a été fait de manière transparente depuis le décompte primaire jusqu’à la remontée au niveau de la compilation au niveau des centres. »

Le Bénin attend maintenant les premiers résultats. La commission électorale (Céna) pense être en mesure de donner les premières tendances dès mardi soir 8 mars ou, au plus tard, mercredi.