Mali: la délégation de l'ONU demande une accélération du processus de paix

La force onusienne de la Minusma lors d'une visite à Kidal, dans le nord du Mali, en septembre 2015. Un Forum pour la paix et la réconciliation est prévu à Kidal d'ici la fin du mois de mars 2016.
© Photo MINUSMA/Marco Dormino

La visite de la mission des membres du Conseil de sécurité de l'ONU à Bamako et à l'intérieur du pays a pris fin dimanche 6 mars. Elle s'est achevée sur une rencontre avec notamment le Président malien et les groupes armés. La mission a plutôt salué la bonne volonté des uns et des autres, avant de demander un coup d'accélérateur dans le processus de paix.

La délégation du Conseil de sécurité des Nations unies est plutôt satisfaite de sa visite à Bamako, Mopti et Tombouctou dans le Nord. Mais maintenant il faut aller vite pour franchir les étapes importantes dans l’application de l’accord de paix.

François Delattre, représentant permanent de la France à l’Onu est membre de la délégation. « Il y a la question du désarmement, il y a également la question de la décentralisation et de sa mise en œuvre qui est absolument clé, la question de la réintégration des anciens combattants, une fois que le désarmement sera fait, la question du redéploiement de l’Etat malien au nord du Mali » égraine le diplomate français.

« Muscler » le mandat de l’ONU

Sur la question de muscler le mandat de l’Onu au Mali pour plus d’efficacité dans la lutte contre le terrorisme, le diplomate français affirme que le mandat actuel est robuste, mais que des efforts seront déployés dans d’autres domaines.

« Mais vous avez derrière la question de la formation, la question de l’équipement, ajoute François Delattre. Et là, nous avons reçu des messages, je crois, convergents, qui montrent qu’il est possible de faire à certains égards plus et mieux sur ces deux points notamment ».

Ajoutons que l’ONU soutient très fortement le Forum paix et réconciliation prévu avant la fin de ce mois à Kidal, localité contrôlée par les rebelles. En principe, une délégation du gouvernement malien participera à cette rencontre.