Mauritanie: le « Chi-Taari journal rappé », un journal pour et par les jeunes

Capture d'écran d'un journal (projet pilote) du « Chi-Taari journal rappé ».
© youtube

En Mauritanie, un collectif de journalistes et de rappeurs lance un journal télévisé rappé sur l'actualité nationale, le « Chi-Taari journal rappé ». (Un jeu de de mot entre « quoi de neuf ? », et « du nouveau »). Le concept est déjà un succès depuis plusieurs années au Sénégal, avec le « JT rappé ». Une nouvelle manière d'informer, par les jeunes et pour les jeunes.

Ils se qualifient eux-mêmes de « journartistes ». Une dizaine de rappeurs dont une femme, en costume cravate pour les hommes et face caméra, se succèdent à l’écran.
L’actualité est mise en musique dans les cinq langues nationales. 

Leur logo, une théière et la tasse de thé autour de laquelle on discute et on débat, pour favoriser l’expression de la jeunesse dans l’espace public. «70% de la population mauritanienne est jeune et écoute du rap »
Le « Chi-Taari journal rappé » est préparé par une dizaine de « journartistes »
07-03-2016 - Par Charlotte Idrac

Les épisodes pilote sont mis en ligne sur Internet pour être testés auprès des internautes.