Jacob Zuma en visite au Nigeria pour aplanir des relations difficiles

Le président sud-africain Jacob Zuma.
© REUTERS/Nic Bothma/Pool/Files

Le président sud-africain Jacob Zuma est en visite au Nigeria. Une visite d'Etat de deux jours, mardi et mercredi. Il est accompagné d'une importante délégation, avec pas moins de 6 ministres : celui des Affaires Etrangères, de la Défense, de l’Intérieur, du Commerce et de l’Industrie. Le but de la visite est de renforcer les relations entre les deux pays. Il faut dire que depuis quelques années, les relations entre le Nigeria et l’Afrique du Sud sont quelque peu tendues.

Les deux géants du continent peine à s'entendre. Depuis des mois, les tensions se font sentir. L'effondrement d'une église à Lagos a fait 81 morts côté sud-africain. Les attaques xénophobes en Afrique du Sud ont ciblé des nigérians. Et plus récemment le groupe de télécom sud-africain, MTN, accusé d'avoir enfreint la législation nigériane, a été condamné à une amende gigantesque.

Le but de la visite est donc renforcer la coopération économique et politique entre les deux pays. Indispensable pour l'Afrique du Sud : plus de 150 sociétés sud-africaines opèrent au Nigeria.

Pretoria a d'ailleurs amené dans ses valises son ministre de l'Intérieur. Abuja se plaint fréquemment des problèmes de visas dont font l'objet ses citoyens pour entrer en Afrique du Sud.

Même sur le plan de la politique étrangère, les deux pays ont souvent été en désaccord, comme sur l'intervention de pays occidentaux en Côte d'ivoire et en Libye. Sans parler de l'éternelle compétition entre les deux pays pour un éventuel siège permanent au Conseil de sécurité de l'ONU.

Pour l'Afrique du Sud, dont l'économie est en panne, il est plus que jamais urgent d'aplanir les relations avec son rival.