Republier
Nigeria Justice

Nigeria: l'ex-chef d'état-major des armées placé en détention provisoire

L'ancien chef d'état-major des armées du Nigeria, Alex Badeh.
© REUTERS

L'ancien chef d'état-major des armées du Nigeria a été placé en détention provisoire ce lundi 7 mars après avoir été accusé de corruption devant un tribunal d’Abuja. Alex Badeh, ancien général de l'armée de l'air, a plaidé non-coupable.

L’ancien chef de l’état-major a-t-il, oui ou non, détourné des fonds de l’armée de l’air nigériane pour s’acheter une résidence somptueuse dans le quartier chic de Maitama, à Abuja ? C’est l’une des questions que devra trancher la Haute cour dans le procès d’Alex Badeh.

L’officier, limogé en juillet dernier, fait face à dix chefs d'accusation: fraude, abus de confiance et blanchiment d'argent notamment.

Il aurait, selon l’acte d’accusation, détourné des fonds afin de construire, pour lui et son fils, une série de propriétés, y compris un centre commercial.

Alex Badeh avait été nommé chef d'état-major des armées en 2014 par l'ancien président Goodluck Jonathan, à un moment où l'armée était critiquée pour ses revers face à Boko Haram, les rebelles qui ont prêté serment au groupe État islamique en Afrique de l’Ouest.

Il a été placé en détention provisoire. Une demande de libération sous caution devrait être examinée jeudi.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.