Nigeria: l'ex-chef d'état-major des armées placé en détention provisoire

L'ancien chef d'état-major des armées du Nigeria, Alex Badeh.
© REUTERS

L'ancien chef d'état-major des armées du Nigeria a été placé en détention provisoire ce lundi 7 mars après avoir été accusé de corruption devant un tribunal d’Abuja. Alex Badeh, ancien général de l'armée de l'air, a plaidé non-coupable.

L’ancien chef de l’état-major a-t-il, oui ou non, détourné des fonds de l’armée de l’air nigériane pour s’acheter une résidence somptueuse dans le quartier chic de Maitama, à Abuja ? C’est l’une des questions que devra trancher la Haute cour dans le procès d’Alex Badeh.

L’officier, limogé en juillet dernier, fait face à dix chefs d'accusation: fraude, abus de confiance et blanchiment d'argent notamment.

Il aurait, selon l’acte d’accusation, détourné des fonds afin de construire, pour lui et son fils, une série de propriétés, y compris un centre commercial.

Alex Badeh avait été nommé chef d'état-major des armées en 2014 par l'ancien président Goodluck Jonathan, à un moment où l'armée était critiquée pour ses revers face à Boko Haram, les rebelles qui ont prêté serment au groupe État islamique en Afrique de l’Ouest.

Il a été placé en détention provisoire. Une demande de libération sous caution devrait être examinée jeudi.