Tunisie: deuil à Ben Guerdane pendant que les opérations de ratissage continuent

Les habitants de Ben Guerdane étaient nombreux à se réunir, ce mercredi 9 mars, autour des cercueils des victimes.
© REUTERS/Zoubeir Souissi

Deux jours après des attaques sans précèdent contre les forces de l'ordre à Ben Guerdane, de nouveaux accrochages ont eu lieu ce mercredi 9 mars dans cette ville tunisienne frontalière de la Libye. Dix jihadistes présumés et un soldat ont été tués lors d'opérations de ratissage en périphérie de Ben Guerdane.

Le bilan est désormais de 46 morts dans les rangs des jihadistes présumés depuis le début des attaques dans la région de Ben Guerdane, lundi. Ce bilan est fourni par les ministères de l'Intérieur et de la Défense tunisiens.

Les opérations de ratissage autour de Ben Guerdane se poursuivent ce mercredi 9 mars. Depuis hier soir, des maisons de la région suspectées d'abriter des éléments jihadistes sont prises d'assaut. L'un d'eux a visé une maison dans la zone d'El-Amria, au sud de Ben Guerdane. D’après les autorités, un présumé jihadiste s'y était retranché. Il a été abattu.

Plus tôt, un soldat et un civil sont morts lors d'un assaut contre deux autres terroristes présumés. Ils avaient été repérés sur un chantier dans une autre localité aux abords de Ben Guerdane. D’après les forces de l’ordre, les deux suspects étaient en quête de nourriture.

Cette traque sans merci est soutenue par les habitants de Ben Guerdane. Ce mercredi, dans la ville, l'heure était aux funérailles. Douze membres des forces de l'ordre et sept civils ont perdu la vie lundi dernier. Leurs cercueils ont été suivis par des milliers de personnes.

D'après un habitant, c'était aussi l'occasion de soutenir, par des slogans, les efforts des forces de l'ordre qui poursuivent leurs opérations au sud de Ben Guerdane.