Afrique du Sud: l’assassin du héros anti-apartheid Chris Hani remis en liberté

Chris Hani, le leader du Parti communiste sud-africain, a été assassiné en 1993. (Photo datée de 1991)
© REUTERS/Patrick de Noirmont/Files

En Afrique du Sud, la justice a ordonné ce jeudi 10 mars la libération d’un homme condamné pour le meurtre de Chris Hani, héros de la lutte anti-apartheid. L’assassin Janusz Walus a purgé 23 ans de prison pour ce meurtre commis en 1993. Ses avocats avaient fait plusieurs demandes de libération sous caution et ce jeudi matin, exaucées ce matin par la Haute Cour de Pretoria.

La justice a estimé qu’après 23 ans de prison, Janusz Walus est éligible pour une libération conditionnelle. Elle a ordonné qu’il soit libéré d’ici quatorze jours et que la Commission des libérations anticipées fixe les conditions de sa remise en liberté.

Janusz Walus est responsable de l’assassinat en 1993 de Chris Hani. Celui-ci était secrétaire général du Parti communiste et haut dirigeant de la branche armée de l’ANC. A l’époque son meurtre avait provoqué de violentes émeutes et avait failli faire capoter les négociations en vue des premières élections démocratiques. Janusz Walus, qui faisait partie de la branche dure du régime d’apartheid, avait été condamné à mort, puis sa peine commuée en en prison à vie par le gouvernement de Nelson Mandela.

Cette libération va provoquer de vives protestations en Afrique du Sud. Ce matin, la famille de Chris Hani s’est dite extrêmement déçue. Elle s’est toujours opposée à la remise en liberté de Janusz Walus, estimant qu’il n’avait jamais exprimé de remords pour son acte.