Présidentielle au Niger: Hama Amadou va-t-il boycotter le 2e tour?

Des jeunes supporters de Hama Amadou lors d'un rassemblement, le 18 février 2016.
© ISSOUF SANOGO / AFP

Au Niger, c'est ce jeudi soir 10 mars que l'affiche du second tour devrait être confirmée. Une affiche pour l'instant prévue entre le président Issoufou et son rival Hama Amadou. Mais il y a deux jours, l'opposition a suspendu sa participation au processus électoral, sans officiellement se retirer. Hama Amadou va-t-il rester dans la course ou non ?

Selon la loi électorale, les candidats ont 72 h après la proclamation des résultats définitifs du premier tour pour éventuellement se retirer de la course. Hama Amadou a donc jusqu'à ce jeudi soir légalement pour se décider. Au-delà, son retrait ne pourra plus être pris en compte selon la loi électorale. Autrement dit, son nom et sa photo figureront à côté de ceux de Mahamadou Issoufou sur le bulletin unique du 20 mars.

La coalition qui soutient Hama Amadou avait d'abord envisagé un retrait, pur et simple, elle l'avait même écrit noir sur blanc dans son communiqué. Mais finalement, la COPA a décidé de « laisser la porte ouverte à une médiation », assure un de ses représentants, dans l'espoir d'obtenir des gages de transparence de la part de la Ceni. « Nous avons toujours un désir ardant d'aller aux élections », disait encore ce jeudi après-midi un leader de la COPA tout en reconnaissant qu'aucune des garanties demandées n'avait été apportée.

Dans ce contexte, l'opposition choisira-t-elle d'aller jusqu'au bout de sa logique et de jeter l'éponge pour marquer son refus total du processus tel qu'il a été jusque-là mené ? Ou décidera-t-elle malgré ses réserves, finalement, de participer ? La réponse devrait être tranchée dans quelques heures.