RCA: création d’un secrétariat pour faire des propositions au gouvernement

Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra, le 12 février 2016, à Bangui.
© REUTERS/Siegfried Modola/Files

Dans trois semaines, Faustin-Archange Touadéra prêtera serment et deviendra le nouveau président de la République centrafricaine. En attendant, ses alliés préparent le début du mandat : un secrétariat politique a été constitué. Composé de sept commissions thématiques, il se donne une semaine pour faire des propositions sur les priorités du futur gouvernement.

Pour le président de ces commissions, l’objectif est clair : il s’agit « d’apporter au président Touadéra un certain nombre de réflexions sur les thématiques les plus importantes concernant les priorités sur lesquelles le président doit faire démarrer les activités de son gouvernement ».

Jean Willybiro Sako a particulièrement évoqué « les questions de réconciliation, de DDR [désarmement-démobilisation-réinsertion], de restauration de l’autorité de l’Etat, de santé, éducation, relance de l’économie nationale, les questions de diplomatie et les questions liées à la Constitution de la majorité parlementaire ».

→ A (RE)LIRE : RCA: les grands chantiers qui attendent le nouveau président Touadéra

« Il s’agit d’un travail vraiment volontaire de toutes les personnalités pour que le président Touadéra dispose des éléments qui lui permettront dans les cent premiers jours de pouvoir répondre aux nombreuses attentes des Centrafricains », a expliqué l’ancien ministre d’Etat.

Pour Jean Willybiro Sako, ce programme mérite « d’être enrichi et présenté sous des formes » qui puissent être « exploitées immédiatement » par l’équipe gouvernementale à mettre en place.

► Voir notre reportage interactif Centrafrique, sortir de l'abîme