Sénégal: ouverture de la campagne pour le référendum sur la Constitution

Le front du « Non » cherche à mobiliser en faisant une campagne dans la rue et en allant au contact des électeurs, ici le 6 mars 2016.
© RFI/Guillaume Thibault

Au Sénégal, la campagne pour le référendum sur la Constitution est ouverte depuis vendredi 11 mars à minuit. Les militaires et paramilitaires sénégalais sont appelés à voter samedi et dimanche. Dans quasiment une semaine, les civils se rendront également aux urnes pour soumettre leur avis sur les 15 points du projet de réforme constitutionnelle.

Pour le vote des militaires et paramilitaires de ce week-end, le matériel électoral a été acheminé dans les différents bureaux. En ce qui concerne le référendum du 20 mars pour les civils, les régions éloignées ont été approvisionnées et la mise en place se poursuit dans le reste du pays.

« Les consultations, c’est toujours difficile parce que quand même, c’est beaucoup de matériel. Il faut que tout soit au point, en tout cas le jour J. Et j’ai bon espoir qu’on ne sera pas pris à défaut donc dans cette situation », a commenté le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique sénégalais, Abdoulaye Daouda Diallo.

Plus de 5,5 millions d’électeurs sont appelés à voter en répondant par « oui » ou par « non » au projet de révision de la Constitution. Pour faire entendre leur voix, ils devront présenter une carte d'électeur, ainsi qu'une carte d'identité numérisée.

Cartes d’électeurs

Depuis le jeudi 10 mars, des commissions administratives ont pour mission de remettre ces cartes d'électeurs. « Si vous vous êtes inscrit en 2015, ou bien ultérieurement à 2015, et que vous n’avez pas pris votre carte, on vous donne ça. Même ceux qui sont inscrits en 2005, ils peuvent voter parce que la date a été prorogée », a expliqué Amadou Lamine Gallo Diop, superviseur de la Commission électorale nationale autonome (Céna).

La distribution des cartes d'électeurs se termine le samedi 19 mars à minuit. La campagne électorale prend fin vendredi 18 également à minuit. Les plus de 12 000 bureaux de vote concernés seront ouverts toute la journée du scrutin, de 8h à 18h.