Présidentielle au Bénin: les candidats tentent de rallier les derniers indécis

Des affiches électorales pour la présidentielle sont collées devant l'entrée du Benin Tennis Club, le 15 mars 2016.
© REUTERS/Akintunde Akinleye

Au Bénin, le second tour de la présidentielle, c’est dimanche. Il opposera le Premier ministre Lionel Zinsou, sorti vainqueur du premier tour, à l’homme d’affaires Patrice Talon. Mais l’écart entre les deux candidats est mince. Patrice Talon a reçu le soutien d’une vingtaine de candidats réunis au sein de la coalition de rupture. Lionel Zinsou a répondu avec un communiqué sur sa page Facebook.

Dans ce communiqué où il s’adresse à ses concitoyens, Lionel Zinsou présente ses cinq défis prioritaires : les jeunes, les femmes, le monde rural, le secteur privé et la diaspora. « Des progrès encourageants ont été réalisés ces dernières années, mais il nous faut maintenant aller plus loin », écrit-il.

C’est lors de ces rencontres avec ses sympathisants que Lionel Zinsou réplique à la coalition de rupture qui soutient Patrice Talon. Il explique qu’il y a 47% de voix à prendre puisque 47% des électeurs ont voté pour d’autres candidats que son adversaire et lui-même au premier tour. Il dit aussi que le rassemblement de personnalités politiques ne signifie pas que leurs électeurs vont suivre les consignes de vote.

Les zemidjan favorables à Zinsou

Lionel Zinsou a, par ailleurs, reçu le soutien des responsables du Mozebe, le Mouvement des Zemidjan pour un Bénin d’Espoir. Les zemidjan sont les taxis-motos béninois, il sont plus de 300 000 et représentent une force électorale. C’est un revirement, car ce mouvement, qui regroupe presque un tiers des taxis-motos et qui est un soutien indéfectible du président Boni Yayi depuis dix ans, avait créé la surprise en se ralliant à l’homme d’affaires Sébastien Ajavon avant le premier tour. Mais là aussi, des observateurs se demandent si l’appel des dirigeants sera suivi par la base.

l’Union fait la nation, une coalition d’opposition qui n’avait pas de candidat au premier tour, a appelé hier à voter pour Patrice Talon