Présidentielle au Niger: Hama Amadou pourrait-il être évacué en France?

Photo prise le 27 février 2016 dans les rues de Niamey. A quelques jours du second tour de l'élection présidentielle, l'opposition a décidé de suspendre sa participation au processus électoral.
© AFP/Issouf Sanogo

Au Niger, le ministre de la Justice Marou Amadou l'a assuré : Hama Amadou candidat de la Copa 2016 pour le second tour de la présidentielle et hospitalisé à nouveau au dispensaire de Filingué depuis lundi, sera évacué par avion médicalisé. Des médecins agréés par le gouvernement avaient jugé son état assez préoccupant hier. Quant au médecin personnel de Hama Amadou, le professeur Yacouba, arrêté mardi matin, il était toujours aux mains de la police judiciaire dans la capitale Niamey hier soir.

Encore beaucoup de rebondissements et d'incertitudes autour du sort de Hama Amadou. Celui qui affronte Mahamadou Issoufu au second tour de la présidentielle du 20 mars avait à nouveau été transporté de sa cellule au dispensaire de Filingué, lundi. Alors qu'on apprenait justement que la justice ne se prononcerait sur sa demande de libération conditionnelle que le 28 mars, son état de santé a finalement été jugé assez grave par les médecins envoyés par le gouvernement hier.

« Il faut, évidemment, pour une maladie chronique, comme l'a dit son médecin, l'évacuer dans un centre spécialisé. A Niamey, il n'y a pas ce centre spécialisé, donc le président de la République a instruit pour faire venir un avion médicalisé qui va le transporter vers le lieu de ses soins », a déclaré Marou Amadou, le ministre de la Justice.

Cela signifie-t-il que Hama Amadou sera évacué en France, où il est suivi depuis plusieurs années ? Le ministre ne le dit pas, mais assure que l'évacuation sanitaire de Filingué devrait avoir lieu incessamment. Pour le moment, le candidat-détenu n'est plus suivi par son médecin personnel. Le professeur Yacouba a été arrêté hier et entendu par la police judiciaire. Selon le ministre de la Justice, celui-ci est poursuivi pour diffusion de fausses nouvelles, sans plus de précisions.