La Tunisie commémore l’attentat du Bardo

Lors de la manifestation en hommage aux victimes de l'attentat du musée du Bardo, les participants ont voulu diffuser un message de paix. Photo datée du 24 mars 2015.
© AFP/FADEL SENNA

Cérémonie pleine d'émotion vendredi soir 17 mars au Bardo à en Tunis. Un an après, la Tunisie a voulu rendre hommage aux 22 victimes de l'attentat du 18 mars 2015, 21 touristes étrangers et un policier tunisien. Une centaine d'invités se sont rassemblés au musée en leur mémoire. Reportage.

Abderahman lit en silence les noms des 22 victimes gravés sur la nouvelle stèle de mosaïque, installée dans l'entrée du musée. Ce guide de 44 ans était présent le jour de l'attaque. « C’est un jour un peu spécial, surtout pour moi, confie-t-il. C’est le jour de ma naissance, disons. On a beaucoup de chance de ne pas avoir son nom sur cette stèle, moi, comme le groupe qui était avec moi on a eu beaucoup de chance. »

Mounira a du mal à cacher son émotion quand l'orchestre symphonique entame une version inédite de l'hymne tunisien. Elle dit avoir une pensée particulière pour les familles de victimes : « On souhaite vraiment effacer des images d’horreur. On regrette beaucoup nos victimes, parce que même les étrangers sont nos victimes. Je veux juste partager leur peine et espérer que notre Tunisie échappe à cette folie. »

Un an après, la plupart des traces de l’attaque ont été effacées. Mais certains impacts de balles sur les faïences ou les colonnes en marbre sont encore visibles. Un choix assumé par le conservateur du Bardo. Selon lui, ce musée est plus que jamais un lieu de mémoire.