RCA: le président Touadéra en visite à Obo, où sévit encore la LRA

Le président centrafricain Faustin Touadéra, accompagné de membres de l'Union africaine, le 18 mars 2016, à Obo.
© RFI/Matéo Guidoux

En Centrafrique, le président nouvellement élu Faustin Touadéra s'est rendu à Obo dans le sud-est de la Centrafrique, une zone où sévit l'Armée de résistance du Seigneur de Joseph Kony. Une zone où l'Union africaine, les Américains et l'armée centrafricaine se battent contre ces rebelles.

C'est une visite stratégique, confie-t-on dans l'entourage du nouveau président. Stratégique pour Faustin Touadéra, mais aussi pour les forces spéciales américaines qui sont présentes dans cette partie du pays, pour lutter contre Joseph Kony et la LRA. C'est sur invitation des Américains que Touadéra s'est rendu à Obo. Il a qualifié la LRA de groupe terroriste, tout en reconnaissant qu'il faut plus de moyens pour pouvoir lutter.

« La LRA étend ses rayons d’action, donc il faudrait suffisamment d’hommes pour couvrir l’ensemble des territoires dans lesquels la LRA opère en ce moment. Nous allons solliciter toutes les entités, l’Union africaine et aussi le gouvernement américain, qui nous prête main-forte ici, pour qu’ensemble nous puissions trouver des mesures et des stratégies pour enfin éradiquer ce fléau que constitue la LRA. », a déclaré le président centrafricain.

A Obo, plusieurs dizaines de forces spéciales américaines extrêmement bien équipées, travaillent en étroite collaboration avec les Ougandais de l'UPDF et les forces armées centrafricaines. Une coopération que tous les acteurs veulent voir se renforcer. Depuis le début de l'année, plus de 200 personnes ont été enlevées par la LRA, en Centrafrique.