Un chef touareg hisse le drapeau malien dans la région de Tombouctou

(Photo d'illustration) Le drapeau national du Mali flotte désormais sur la localité de Gargando, aux mains des rebelles.
© Wikimedia Commons

Le drapeau national du Mali flotte sur Gargando, une localité malienne de la région de Tombouctou, aux mains des rebelles. L'initiative vient d'un important chef traditionnel touareg de la région intronisé la semaine dernière. Il a expliqué son geste au cours d'une conférence de presse samedi à Bamako.

Le chef traditionnel des Touaregs de la tribu des Kel Ansar de Tombouctou a parcouru lui-même quasiment un millier de kilomètres de Bamako à Gargando pour hisser le drapeau national dans cette localité du Nord jusque-là aux mains des rebelles. Il décrit l’atmosphère sur place. « Devant toute la communauté réfugiée aussi bien que sédentaire, on a monté les couleurs et l’hymne national a été chanté en présence de toutes les autorités maliennes et en présence des rebelles, des militaires », raconte Abdoul Majid Ag Mohamed, dit Nasser, le chef de la tribu.

Il justifie ensuite sa démarche : « Puisque les mouvements ont signé un accord, puisque les mouvements ont reconnu l’intégrité du pays, il n’est plus question de revoir ça maintenant, c’est la République du Mali, si vraiment les gens tiennent à la mise en œuvre de l’accord », souligne-t-il.

Pour lui, les autres groupes armés de la région doivent faire la même chose. Mais Nasser n’oublie pas les priorités des populations locales : les questions de développement, la lutte contre la pauvreté, l’accès aux soins de santé par exemple. Pour un Mali uni, ajoute-t-il, il faut un effort de la part de l’Etat pour les régions les plus défavorisées du pays.