Ouganda: l’opposant Kizza Besigye reste assigné à résidence

Des policiers devant la porte du bureau du leader de l'opposition Kizza Besigye, à Kampala, le 19 février 2016.
©

En Ouganda, la Haute Cour de justice devait se prononcer ce mardi sur le cas de l’opposant Kizza Besigye, assigné à résidence depuis plus d’un moins maintenant. L’audience a finalement été annulée et l’étude du dossier reportée au mois de mai à la demande du parquet. Après avoir mis en cause la crédibilité des résultats du scrutin du 18 février qui a vu la réélection pour un cinquième mandat du président Yoweri Museveni, Kizza Besigye a été arrêté à de nombreuses reprises avant d’être assigné à résidence.

Ils ont fixé l’étude de son dossier au 5 mai prochain, mais il est bloqué chez lui depuis déjà un mois maintenant. On n’a aucune information, on est totalement dans l’expectative, on ne sait pas ce qu’ils lui reprochent. Quand on leur demande s’il est en prison, ils répondent «non», mais dès qu’il tente de sortir de chez lui, il est arrêté.
Kaija Harold
23-03-2016 - Par Carol Valade