Niger: les grands défis qui attendent Issoufou pour son deuxième mandat

Le président Issoufou, à la sortie du bureau de vote pendant sa réélection, le 20 mars 2016.
© ISSOUF SANOGO / AFP

Au Niger, quelques heures à peine après la proclamation des résultats globaux provisoires, le président Mahamadou Issoufou a tendu la main à l'opposition, et appelé à nouveau au rassemblement pour garantir la stabilité et la sécurité du Niger. Il l'a lui-même rappelé, la sécurité est l'un des défis du nouveau chef de l'Etat pour ce second mandat. Un défi parmi d'autres grandes priorités.

Les deux attaques qui ont eu lieu la semaine dernière avant le scrutin l'ont rappelé : le Niger vit toujours, comme ses voisins, sous la menace terroriste. A l'heure qu'il est, des dizaines de milliers de Nigériens sont encore déplacés dans la région de Diffa, qui vit sous état d'urgence.

La sécurité est un défi prioritaire pour le second mandat de M. Issoufou. Avec celui de la santé, le secteur de l'éducation arrive en tête de ceux qui nécessitent une réforme profonde. Au Niger, 29 % des enfants ne vont pas à l'école primaire. Les professeurs, en majorité contractuels, ne sont pas assez formés. Les filles sont encore trop souvent exclues alors que leur scolarisation des filles au Niger permettrait de diminuer les mariages et les grossesses précoces. Dans un pays où l'indice de fécondité est de plus de sept enfants par femme, le contrôle de la démographie, la lutte contre la pauvreté et le développement économique, sont liés et prioritaires, résume un observateur.

Même constat en ce qui concerne la lutte contre la corruption. Le premier mandat n'a pas été une réussite en la matière, de l'aveu même du parti au pouvoir. Le souhait de nombreux Nigériens, c'est qu'enfin, il n'y ait plus de justice à deux vitesses. Pour que chacun privilégie l'intérêt général, « ce sont les mentalités qu'il faut changer », insiste le Haut-commissaire à la réforme de l'Etat.

Les défis ne manquent donc pas pour « Zaki », « le lion » en langue haoussa, comme l'appellent ses militants. Avec, pour commencer, celui de réconcilier ceux qui se sont divisés durant ces dernières semaines de processus électoral.

Paroles d'électeurs: ce qu'attendent les Nigériens du second mandat d'Issoufou
24-03-2016 - Par RFI