RDC: bilan positif pour la majorité présidentielle à l'élection des gouverneurs

Manifestation des partisans de la majorité présidentielle à Kalemie, le 26 mars 2016, après l'élection des gouverneurs.
© RFI/Sonia Rolley

En RDC, la majorité présidentielle s'est octroyée la part du lion à l'élection des gouverneurs des nouvelles provinces issues du dernier découpage territorial. Le scrutin a été organisé dans 20 des 21 nouvelles entités. Le Sud-Ubangi devra attendre que soit réglé un litige concernant le bureau de l'Assemblée provinciale.

Le Sud-Ubangui n’a pas été en mesure d’organiser l’élection du gouverneur. Un contentieux sur la présidence de l’Assemblée provinciale a fait retarder ce vote.

Dans les 20 autres nouvelles provinces restantes, les députés sont allés aux urnes, parfois sous haute surveillance des forces de sécurité, selon des témoins, à Lubumbashi par exemple, où s’est rendu le président de l’Assemblée nationale et secrétaire général de la majorité présidentielle.

Au total 19 provinces se sont ainsi dotées des gouverneurs. Au Nord-Ubangui, cependant, un deuxième tour sera organisé dans quelques jours pour départager une candidate de la majorité et un candidat de l’opposition.

La majorité revendique 16 provinces

Mais déjà à ce stade, la majorité, par le biais du porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende, revendique 16 provinces passées sous son contrôle, y compris le Haut-Uélé où le vainqueur Lola Kisanga, bien que membre d’un parti de la majorité, s’est présenté au scrutin en tant qu’indépendant.

Seules trois provinces l’Equateur, la Mongala et le Bas-Uélé échappent à la majorité. Pour l’opposition, la vraie bataille est à venir. C’est celle de l’alternance au sommet de l’Etat, affirme-t-on dans les rangs du G7.

→ A (re)lire : RDC: Richard Kitangala, candidat du pouvoir, élu gouverneur du Tanganyika

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.