Congo-Brazzaville: des opposants dénoncent les arrestations de politiques

Les leaders de l'opposition congolaise lors de la cérémonie en hommage aux victimes de la répression de la marche du 20 octobre, à Brazzaville, le 30 octobre 2015.
© REUTERS/Roch Bouka

Au Congo-Brazzaville, cinq candidats de l'opposition dénoncent un climat d'intimidation, aux lendemains de la présidentielle du 20 mars dernier. Ces candidats déplorent de nombreuses arrestations de responsables politiques ces derniers jours. Les leaders n'ont plus accès à leurs QG de parti, et disent faire l'objet d'une surveillance des forces de police.

Il y a des personnalités de l’opposition qui sont en ce moment arrêtées.
Charles Zacharie Bowao
28-03-2016 - Par Bineta Diagne

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.