Centrafrique: Bangui se prépare pour l’investiture du nouveau président Touadéra

Les organisateurs prédisent que le grand stade de Bangui sera complet, mercredi, jour de l'investiture du président Faustin-Archange Touadéra.
© REUTERS/Siegfried Modola

En Centrafrique, Faustin-Archange Touadéra, élu le 14 février premier président de la VIe République centrafricaine (RCA), sera investi mercredi 30 mars, à Bangui, à l’occasion d’une grande cérémonie. Plusieurs chefs d'Etat sont attendus pour cette cérémonie d’investiture qui va marquer la fin de la transition dans le pays. Dans la capitale, c'est l'effervescence.

Ce qui surprend le plus, ces derniers jours, dans Bangui, c'est que les rues sont presque propres. D'habitude, des montagnes de déchets s'entassent au bord des routes, avant d'être brulés à la nuit tombée. Mais maintenant, avec la venue des présidents de la République démocratique du Congo (RDC), du Congo-Brazzaville, de la Guinée mais aussi du Tchad, la capitale centrafricaine a mis les bouchées doubles pour se refaire une beauté.

Des dizaines de volontaires et de scouts sont aussi mobilisés pour repeindre les monuments de la ville. Ceci étant, la proprété a été l’un des plus gros chantiers du comité de préparation de l'investiture, présidé par Marie-Noëlle Koyara.

Question de l'hébergement

Le comité a dû se pencher aussi sur la question de l'hébergement. Près de 150 personnes parmi lesquelles chefs d'Etat, chefs de gouvernement et délégations diverses sont attendues et il est impossible de tous les loger dans le seul hôtel de luxe de la capitale.

Les organisateurs prédisent que le stade - 20 000 places - sera complet mercredi. Il devrait y avoir plusieurs écrans géants installés dans la ville pour retransmettre l'investiture en direct.

Côté sécurité, c'est un dispositif multiple avec, notamment, les casques bleus de la Minusca, aidés par les policiers et gendarmes locaux ainsi que les fameux scouts qui ont déjà fait leurs preuves lors de la visite du pape François.