[Reportage] Au Burkina, quand chrétiens et musulmans fêtent Pâques ensemble

Au Burkina Faso, les fêtes de Pâques se fêtent souvent autour d'un repas ou d'un thé partagé, entre chrétiens et parfois musulmans. Ici, sur un marché de Ouagadougou en septembre 2015 (photo d'illustration)
© AFP/SIA KAMBOU

La Pâques a été célébrée dans de nombreuses familles au Burkina Faso. Chrétiens et musulmans ont partagé des repas ensemble et dans les quartiers populaires de nombreux jeunes, après les différentes célébrations religieuses, ont mangé et discuté autour d'un thé. Reportage.

Qu'ils soient chrétiens ou musulmans, ces jeunes rencontrés autour d'un thé dans l'un des quartiers populaires de Ouagadougou, ont célébré la fête de Pâques en toute convivialité. Dolobzanga Sayouba et Diarra Sié Droua, deux musulmans pratiquants, étaient aux côtés de leurs voisins et amis chrétiens.

« On a célébré ça avec les voisins, on a échangé autour du thé et on a mangé ensemble aussi », raconte le premier. « Il n'y a pas de problème particulier. La cohabitation se passe sans problème », explique le second. « Nous sommes tous pareils, il n'y a pas de différence entre nous. Il faut seulement respecter chacun dans sa religion. C'est tout », renchérit un autre homme.

→ A (re)lire : Pâques: le Carême, une tradition très populaire en Afrique

Pour de nombreux chrétiens, à l'image des frères Santouma, la Pâques est également une occasion de partager avec leurs amis musulmans. « La fête s'est bien passée. Elle a été conviviale. On a passé la journée entre amis. Il y a eu à manger et à boire pour tout le monde ! », se félicite l'un. « Nous sommes un même peuple, donc la différence de religion ne devrait pas être un élément de fracture mais peut-être un élément de diversité dans la cohésion sociale », dit l'autre.

C'est autour d'un thé au coucher du soleil, que s'est couronné la célébration de la Pâques pour ces jeunes chrétiens et musulmans.

→ Lire aussi : Pâques au Mexique: des pétards, la fête et Donald Trump en guise de Juda