Togo: visite de courtoisie du nouveau président béninois élu Patrice Talon

Le nouveau président élu du Bénin, Patrice Talon, lors d'un meeting près de Cotonou, le 18 mars, à 2 jours de son élection à la tête du pays.
© PIUS UTOMI EKPEI / AFP

En attendant son investiture à la présidence béninoise, Patrice Talon a rendu visite à son homologue togolais Faure Gnassingbé, ce lundi 28 mars au matin à Lomé. Après un peu plus de deux heures de tête-à-tête, l’autoproclamé homme « de la rupture » a repris la route pour Cotonou.

Costume noir sans cravate, un détachement de la garde présidentielle pour son passage en revue et Patrice Talon est accueilli sur le perron. Poignée de main, accolade et les deux hommes rentre dans le bureau présidentiel. Le tête-à-tête aura duré deux heures. A la sortie, pas une déclaration, Patrice Talon est reparti.

→ A (re)lire : Bénin: Patrice Talon, le président de la rupture?

C’est sur son compte Twitter que Faure Gnassingbé écrira « entretien chaleureux ce jour avec Monsieur Patrice Talon, président récemment élu au Bénin. Nous avons échangé sur l’amitié et la coopération entre nos deux pays pour le bénéfice de nos deux peuples. »

Mais cette visite ne surprend guère. Les deux pays ont une communauté de destin, le Togo est le voisin de l’Est du Bénin, les pays sont membres de la Cédéao et de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Les deux hommes se connaissent aussi bien et selon l’entourage de Patrice Talon, ils ont la même lecture de l’enjeu de l’Afrique et de son développement.

→ Lire aussi : Bénin: les défis qui attendent Patrice Talon

Lagos et Lomé étaient sur l’agenda du nouvel élu béninois. Il est venu en premier à Lomé où il devrait discuter de sa prochaine investiture avec l’hôte togolais. Cette investiture, Patrice Talon la veut sobre et populaire, uniquement devant le peuple béninois. Il ne devrait pas y avoir d’invités de marque.