Mali: un jihadiste présumé arrêté à Tombouctou

La mosquée Djingareyber à Tombouctou au Mali.
© SÉBASTIEN RIEUSSEC / AFP

Un homme soupçonné d’être un jihadiste a été arrêté mardi 29 mars à Tombouctou au Mali. L’homme était en possession d’une fausse carte d’identité malienne obtenue grâce à des complices au sein de l’administration locale. Il a été transféré à Bamako.

Espion ? Jihadiste ? Animateur d'une filière de fabrication de faux documents ? Les hypothèses fleurissent depuis qu’un Africain, dont la nationalité n'a pas été révélée, a été arrêté mardi 29 mars à Tombouctou. Présenté comme un jihadiste présumé, il a été transféré à Bamako. La nouvelle a vite fait le tour de la ville de Tombouctou. L’homme s'est procuré sur place une carte d'identité malienne, alors qu'il n'est pas malien.

Les premières investigations ont rapidement montré qu'il a bénéficié de complicité au sein de l'administration locale. Deux fonctionnaires exerçant à Tombouctou lui ont fourni de faux documents nécessaires à l’obtention d'une carte d'identité malienne. Ont-ils été corrompus ? Font-ils partie d’un réseau de faussaires ? En attendant d'y voir clair, les deux individus ont été placés sous contrôle judiciaire depuis la découverte de l'affaire.

« En mission »

L'enquête se poursuit. Entre-temps, le domicile du présumé jihadiste a été perquisitionné. « Et s'il était là pour développer une filière de délivrance de vrais documents maliens à des terroristes ?», s'interroge un enquêteur pour qui « il est de plus en plus clair qu'il était en mission ». Transféré à Bamako, il pourrait très rapidement être présenté devant le juge chargé des dossiers liés au terrorisme.