RDC: vive réaction de l’UDPS à des accusations contre trois députés

Aubin Minaku, président de l'Assemblée nationale de la République démocratique du Congo
© AFP PHOTO/Junior D.Kannah

En République démocratique du Congo, la réaction de l'UDPS après l'autorisation donnée par le président de l'Assemblée nationale à l'audition de trois députés d'opposition. Deux d'entre eux sont de l'UDPS et sont accusés de faux et d'usage de faux. Un de leurs collègues s'était publiquement plaint que sa signature aurait été apposée sans son consentement sur une pétition mettant en cause le bureau de l'assemblée nationale. Le procureur général de la république s'était saisi de l'affaire et s'est vu autoriser en dehors de la session parlementaire à entendre les trois députés. L'opposition dénonce une affaire montée de toute pièce et un harcèlement de pouvoir. Et le groupe parlementaire de l'UDPS et Alliés a notamment réagi.

Cette affaire relève d'une manœuvre délibérée destinée à déstabiliser l'opposition parlementaire...
Jean-Claude Mvuemba
30-03-2016 - Par Kamanda Wa Kamanda