Le Kenya commémore le massacre de Garissa

Veillée en hommage des victimes du massacre du campus universitaire de Garissa, dans le parc Uhuru, à Nairobi, le 7 avril 2015.
© Sonia ROLLEY/RFI

Le Kenya commémore ce samedi 2 avril l'attaque de Garissa. Le 2 avril 2015, à 5h30 du matin, quatre hommes armés, des shebabs liés à al-Qaïda, entraient dans l'université de Garissa et tuaient froidement 148 personnes, pour la plupart des étudiants. Aujourd'hui, à Garissa, de nombreux rassemblements sont organisés pour rendre hommage aux victimes.

Tôt ce samedi matin, à 7h45, des centaines de personnes sont venues à Garissa pour une course de 5 kilomètres à la mémoire des victimes. Certains portaient des t-shirts avec des slogans de paix. Plus tard dans la matinée, un mémorial a été inauguré à Garissa. Le monument porte 148 noms. Ce sont ceux des personnes tuées sur le campus, ce tragique matin d'avril 2015.

En début de soirée, une cinquantaine d'écoles et d'universités organiseront une veillée aux chandelles. Les associations étudiantes veulent allumer une bougie. Une pour chaque victime.

Depuis la tuerie à Garissa, les mesures de sécurité ont été renforcées. Des hommes patrouillent jour et nuit à proximité des salles de cours. Chaque allée et venue est contrôlée et le directeur de l'université a fait construire un poste de police au cœur du campus.

La faculté a rouvert au mois de janvier mais peu s'y sont inscrits. La plupart des étudiants qui ont survécu à l'attaque n'y sont jamais retournés. Ils ont été transférés vers d'autres facultés à travers le pays telles que l’université Moi, dans la ville d’Eldoret, dont fait partie le campus de Garissa. 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.