Sénégal: les autorités s’expliquent après l’accueil de 2 ex-détenus de Guantanamo

Un militaire américain devant les cellules des détenus du camp 5, dans la prison de Guantanamo, le 31 mai 2009.
© REUTERS/Brennan Linsley

Au Sénégal, les autorités ont annoncé lundi 4 avril offrir l'asile politique à deux prisonniers de Guantanamo. Le pays soutient le choix de Barack Obama de fermer ce centre de détention avant la fin de son mandat. A Dakar, cette décision froisse certains dans le contexte sécuritaire actuel. Le ministre de la Justice a souhaité clarifier la situation.

Avec notre correspondant à Dakar, Guillaume Thibault

Conséquence du risque sécuritaire dans la sous-région, la presse sénégalaise titre sur cette annonce. « Guantanamo : deux ex-détenus transférés », indique Sud Quotidien. Plus critique, le journal Walf estime que « Macky accepte le colis piégé de Obama ».

Sidiki Kaba, ministre de la Justice, a dans un premier temps expliqué que le Sénégal soutient la fermeture de la prison de Guantanamo : « L’important pour nous, c’est de faire ne sorte que cette prison puisse être fermée parce qu’il y avait de graves violations ».

Interpellé sur la menace que pourrait représenter les deux ressortissants libyens, Sidiki Kaba a rappelé qu'aucune charge n'avait été retenue contre eux : « Ces personnes n’ont pas été jugées, ces personnes n’ont pas été condamnées. Ce sont des personnes libres de toutes les charges, et une démocratie comme le Sénégal peut bien accepter par mesures humanitaires de les accueillir. La chose la plus importante, c’est que l’Etat du Sénégal s’est engagé à les recevoir ».

Blanchis par les autorités américaines qui estiment que ces deux hommes ne représentent pas une menace, les anciens prisonniers seront sans aucun doute surveillés de près par les forces de sécurité.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.