Concession du port de Lomé à Bolloré: l’opposition togolaise exige des comptes

Jean-Pierre Fabre s'adresse aux médias, à Lomé, le 29 avril 2015.
© AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Nouvelle réaction après la perquisition au siège du groupe industriel français Bolloré, près de Paris. Une perquisition effectuée dans le cadre d'une enquête sur les conditions d'octroi des concessions des ports de Conakry en Guinée, et de Lomé au Togo. A Lomé, le groupe Bolloré avait remporté la concession du terminal à conteneurs en 2010. Cette même année, une filiale du groupe Bolloré, Havas, s'était occupée de la campagne présidentielle du président Faure Gnassingbé. L'opposant Jean-Pierre Fabre, président de l'ANC, l'Alliance nationale pour le changement, veut demander des comptes aux autorités.

Nous n’avons pas été surpris d’entendre parler de la concession du port de Lomé.

Jean-Pierre Fabre, chef de file de l'opposition togolaise
15-04-2016 - Par Anthony Lattier

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.