Algérie: polémique après un tweet de Manuel Valls aux côtés d’Abdelaziz Bouteflika

Le Premier ministre français Manuel Valls et le président algérien Abdelaziz Bouteflika, au palais présidentiel à Zeralda, le 10 avril 2016. La publication de cette photo dans un tweet de Manuel Valls fait polémique.
© Eric FEFERBERG / AFP

Il y a deux ans, le président Abdelaziz Bouteflika était réélu pour un quatrième mandat à la tête de l'Algérie, et ce, malgré une santé fragile. Le président, en fauteuil roulant, n'avait pas fait campagne. Deux ans plus tard, c'est toujours son état de santé qui fait polémique. Mais cette fois, celle-ci est relancée par un tweet du Premier ministre français Manuel Valls. Un tweet où l'on voit une photo d'Abdelaziz Bouteflika.

« Manipulation », « complot », « manque de respect »... tout au long du week-end, des personnalités politiques se sont emportées contre un tweet du Premier ministre français. Un message sur Twitter où le Manuel Valls est pris en photo aux côtés d'Abdelaziz Bouteflika, visiblement très affaibli.Publier cette photoétait un acte désobligeant, « abject », selon un conseiller à la présidence. Une agression délibérée estime Louisa Hanoune, une chef de parti politique. Une atteinte à l'Algérie, pour un leader syndical.

Face à cette vague de critiques, la presse algérienne accuse les proches du président de vouloir faire diversion. Pourtant, pour certains observateurs, c'est justement du fait de ces attaques que l'état de santé du président fait à nouveau la Une de la presse. C'est bien Ahmed Ouyahia, conseiller à la présidence qui déclare que la santé du président n'est plus la même qu'il y a 15 ans. C'est bien Louisa Hanoune, du Parti des travailleurs qui affirme que le président ne guérira pas, et ne marchera plus.

Depuis plusieurs mois, Abdelaziz Bouteflika a reçu plusieurs diplomates étrangers. Les images montrent systématiquement un homme très affaibli et c'est la première fois qu'une telle polémique a lieu.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.