Afrique du Sud: un rapport dresse un portrait alarmant de la jeunesse

Sit-in devant l'université du Cap lors d'un mouvement pour demander le gel des frais de scolarité, le 22 octobre 2015.
© REUTERS/Mark Wessels

L'Institut national des statistiques sud-africain vient de publier un rapport alarmant sur l'évolution de la jeunesse entre 2009 et 2014. Les défis sont particulièrement élevés pour la jeunesse noire du pays. Moins éduquée, durement touchée par le chômage et confrontée à la violence et à la pauvreté, celle-ci se trouve dans une situation qui a tout d'explosive.

L'Afrique du Sud n'a pas réussi à exploiter le potentiel de ses jeunes qui représentent 36% de la population. Ceux-ci pourraient pourtant être une chance pour l'économie du pays.

L'éducation est le premier défi, particulièrement pour la majorité de Sud-Africains noirs et métis. Seuls 38% des jeunes obtiennent leur bac. Et même s'ils sont plus nombreux à entrer à l'université, rares sont ceux qui obtiennent finalement un diplôme.

Chômage et délinquance

A la sortie, les jeunes sud-africains sont souvent confrontés au chômage. Parmi les 5 millions de chômeurs recensés en Afrique du Sud en 2014, 3,5 millions avaient entre 15 et 35 ans.

Ces jeunes en mal d'avenir sont également les principaux auteurs de crimes, dont ils sont aussi les premières victimes.

Selon le directeur de l'Institut national des statistiques, cette étude doit interpeller les décideurs politiques alors même que l'Afrique du Sud commémore cette année les 40 ans de la révolte des étudiants de Soweto.

A (RE)LIRE : Afrique du Sud : «On ne change pas une société raciste en 21 ans»

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.