France: hommage aux Invalides aux trois militaires tués au Mali

Des soldats transportent les cercueils de leurs trois compatriotes tués au Mali, le 20 avril dans la cour des Invalides à Paris.
© REUTERS/Jacky Naegelen

Ibrahim Boubacar Keita et François Hollande, les présidents malien et français, étaient présents ce mercredi 20 avril à l'hôtel des Invalides à Paris pour une cérémonie d'hommage aux trois soldats français morts le 12 avril dernier dans le nord du Mali près de Tessalit. C'est une mine qui a explosé au passage de leur convoi. Les trois hommes avaient 19, 20 et 31 ans.

L’hommage rendu aux trois militaires français tués au Mali a été très solennel. François Hollande, le président français, a pris la parole, déclarant que « la France porte aujourd’hui le deuil de ses trois enfants ». Egalement présents dans la cour d’honneur des Invalides, le Premier ministre Manuel Valls, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, ainsi que des représentants de l’armée malienne.

François Hollande
20-04-2016 - Par RFI

Les trois cercueils ont été déposés au centre de la cour d’honneur recouvert d’un drapeau bleu, blanc et rouge. Dans ces cercueils, les corps de Damien Noblet, de Mickaël Poo-Sing et de Michael Chauwin. Ces deux derniers venaient de s'engager très récemment dans l'armée française. « Ils avaient les traits de la jeunesse, l’âge où l’on peut s’inventer une vie. Ils ont porté le courage au plus haut niveau des valeurs humaines », a déclaré François Hollande.

Ils appartenaient tous les trois au 511e régiment du train d’Auxonne dans l'est de la France. Dans la cour, tous les corps d’armée étaient représentés : l’armée de terre, l’armée de l’air et la marine. Leur véhicule a sauté sur une bombe artisanale mardi dernier alors qu’ils se rendaient à Tessalit au Mali.

Ils savaient pourquoi ils se battaient. Contre le fanatisme, contre l'obscurantisme. Ils connaissaient la difficulté de leur mission, mais ils savaient aussi la grandeur de leur cause : assurer la sécurité d'un pays ami, le Mali.

Dans la cour des Invalides, à Paris
20-04-2016 - Par Anthony Lattier

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.