Republier
Mali

Mali: ouverture du Forum de Ménaka pour dresser le bilan de l'accord de paix

Un soldat de la mission de l'ONU au Mali, la Minusma, à Tombouctou, le 8 avril 2015.
© AFP PHOTO/SEBASTIEN RIEUSSEC

Au Mali, c'est le début du Forum de Ménaka, ce vendredi 29 avril. Une rencontre intercommunautaire qui va durer trois jours dans cette localité proche de Gao, dans le nord du pays, et à laquelle participent non seulement les communautés et les chefs traditionnels, mais également les représentants de l'Etat malien et des groupes armés du Nord. La mission onusienne sera également présente pour cet évènement qui doit marquer et faire connaître les avancées de l'application de l'accord de paix.

C'est à Ménaka que les rebelles indépendantistes avaient commencé leurs attaques en janvier 2012, faisant de cette localité l'un de leurs bastions. Depuis, un accord de paix a été signé. L'armée malienne a initié son retour progressif dans la ville, tout comme l'administration nationale.

Raïchatou Wallet Altanata est membre du Cadre des ressortissants de Ménaka à Bamako. C'est elle qui coordonne l'organisation de cette rencontre. « Concrètement, nous avons au programme des conférences sur le vivre ensemble et la cohésion sociale entre toutes les communautés, parce qu’il y a eu quand même des problèmes entre les communautés à Ménaka, explique-t-elle. Nous espérons que ce forum sera vraiment un cadre pour toutes ces communautés, pour se parler entre elles, se pardonner, et puis pour prendre un nouveau départ. Nous avons également la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation qui a commencé. Et Ménaka fait partie vraiment des avancées de cette mise en œuvre parce que c’est une nouvelle région qui a été créée. Donc il faut parler de ces avancées, c’est vraiment important. »

Il y a tout juste un mois, le Forum de Kidal tournait au rendez-vous manqué. Les ex-rebelles s'étaient rassemblés pour la paix, mais sans représentant de l'Etat malien, ni même de la médiation internationale. La rencontre intercommunautaire de Ménaka, elle, verra se côtoyer le tout nouveau gouverneur, Daouda Maiga (professeur d’enseignement supérieur général) de la toute nouvelle région, et les représentants des groupes armés.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.