Congo-Brazzaville: la composition du nouveau gouvernement dévoilée

Clément Mouamba, le nouveau Premier ministre congolais (photo d'illustration).
© STR / AFP

Nommé Premier ministre il y a une semaine, le chef du gouvernement congolais, Clément Mouamba, a attendu également une semaine pour composer son équipe, dont la liste des membres a été publiée ce samedi 30 avril par le directeur de cabinet du président Denis Sassou-Nguesso, Firmin Ayessa. Il s’agit d’un gouvernement de rupture marqué par l’entrée des novices à différents portefeuilles, et le départ des caciques dont quatre des cinq anciens ministres d’Etat.

Quatre des cinq ministres d’Etat ont été remerciés : Isidore Mvouba du Développement industriel, Rodolphe Adada des Transports, Folorent Ntsiba de la Sécurité sociale et maître Aimé Emmanuel Yoka de la Justice.

Sorti du gouvernement il y a eu 8 mois, très actif durant la campagne électorale auprès du président Denis Sassou-Nguesso, Alain Akouala Atipault revient pour occuper le portefeuille des Zones économiques spéciales.

Ce gouvernement est surtout marqué par l’entrée des jeunes. C’est le cas de Léon Juste Ibombo aux Postes et télécommunications, d’Arlette Soudan Nonault au Tourisme et loisirs ou encore Ingrid Olga Ebouka Babakas au ministère du Plan.

Je pense qu’il y a un renouvellement mais il n’est pas profond, il sera graduel. Et l’arrivée de ces jeunes est déjà un symbole. Ça veut dire qu’on tient beaucoup plus compte de la compétence que les anciens caciques du régime.
Francis Kpatindé
02-05-2016 - Par Anne Cantener

Ministre des Finances depuis sept ans, Gilbert Ondongo perd ce poste au profit de Calixte Ganongo mais demeure ministre d’Etat en charge de l’Economie. Henri Djombo, qui a dirigé l’Economie forestière pendant 19 ans, devient ministre d’Etat en charge de l’Agriculture et de l’élevage.

Quant à Raymond Zéphirin Mboulou et au général Charles Richard Mondjo, ils demeurent respectivement ministre de l’Intérieur et de la Défense.