Gambie: l’Internationale socialiste réagit suite à l’arrestation d’opposants

Vue de Banjul, capitale de la Gambie.
© Getty Images/Ariadne Van Zandbergen

Suite à la violente répression de la manifestation de l’opposition le 14 avril dernier en Gambie, le Comité Afrique de l’Internationale socialiste a réagi mercredi 4 mai. Il demande vivement l’ouverture d’une enquête indépendante et la libération de tous les prisonniers. Des nombreuses arrestations et la mort en prison d'un responsable du parti d’opposition UDP avait eu lieu lors de ce mouvement.

Nous souhaitons que la communauté internationale, je veux parler de l’Union africaine, de la Cédéao et des partis membres de l’Internationale socialiste partout dans le monde d’user de tous les moyens de pression pour la libération immédiate de tous les prisonniers et surtout la mise sur pied d’une commission d’enquête indépendante.

Emmanuel Golou détaille les volontés du Comité Afrique de l’Internationale socialiste
05-05-2016 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.