Burundi: la condamnation à perpétuité de soldats putschistes suscite la colère

Des policiers patrouillent dans une rue de Bujumbura, le 12 avril 2016.
© STRINGER / cds / AFP

Au Burundi, les réactions se multiplient depuis l’annonce du verdict de la Cour suprême lundi 9 mai qui condamne une vingtaine de militaires et policiers à la prison à vie pour leur participation à la tentative de coup d’Etat contre Pierre Nkurunziza en mai 2015. Pour l’opposant burundais en exil Jérémy Minani, cet arrêt est « tout simplement honteux » et traduit selon lui, une instrumentalisation de la justice burundaise par le régime.

Nous sommes sous le choc. Nous désapprouvons l'arrêt de la Cour suprême. C'est un arrêt honteux. C'est tout simplement une autre preuve que la justice burundaise est instrumentalisée et travaille pour celui-là même qui a renversé les institutions, qui a commis un coup d'Etat en se déclarant candidat pour un autre mandat présidentiel que la Constitution ne nous permettait pas. Ces militaires et policiers qui viennent d'être condamnés sont ceux qui avaient refusé de tirer sur des manifestants pacifiques.

Jérémy Minani
11-05-2016

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.