Mali: après les heurts communautaires, le gouvernement prend les choses en main

Des habitants fuient les combats dans le nord du Mali. A Mopti, le 19 juin 2012.
© REUTERS/Adama Diarra

Après les récentes violences intercommunautaires survenues dans deux villages de la région de Mopti (centre), un calme précaire règne sur place. Des initiatives sont en cours pour réconcilier les communautés peuls et bambara. Les autorités ont par ailleurs décidé d'être fermes vis-à-vis des fauteurs de troubles.

Pas moins de 37 suspects ont été arrêtés et ont été transférés vers la localité de Mopti, chef-lieu de la région. Certains d'entre eux appartiendraient à la milice armée qui a froidement tiré sur des civils sans défense. Les suspects seront rapidement présentés devant la justice.

Après avoir donné un moment l'impression de tergiverser, le gouvernement malien a donc pris les choses en main. Tout civil surpris dans la région avec une arme sera interpelé, martèle un représentant local de l'exécutif. Des patrouilles seront également organisées pour sécuriser les populations.

Ces mesures sont plutôt appréciées par Oumar Aldjana, responsable de l'association Kawral poulakou (Union des Peuls), actuellement très active pour la défense des civils de cette communauté.

Dans la foulée, le ministère malien de la Réconciliation prépare la tenue d'un forum de réconciliation entre éleveurs peuls et agriculteurs bambara. Selon l'entourage du ministre Zahabi Ould Sidi Mohamed, ce forum repose sur trois idées fondamentales : d'abord célébrer le vivre ensemble entre différentes communautés ; ensuite, inviter les uns et les autres à éviter tout amalgame ; enfin, faire revenir dans les villages des civils peuls qui ont fui l'insécurité grandissante.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.