Afrique du Sud: feu vert à l'action collective de mineurs atteints de silicose

Un artificier dans la mine de Mponeng, située en Afrique du Sud, l'une des plus grandes mines d'or du monde, exploitée par la compagnie minière AngloGold Ashanti.
© AngloGold Ashanti

En Afrique du Sud, une victoire pour des milliers de mineurs atteints de silicose : la justice a donné son feu vert vendredi 13 mai à une action en justice collective contre plusieurs groupes miniers accusés de ne pas avoir pris soin de la santé de leurs employés. Ces derniers ont développé la silicose, une maladie des poumons provoquée par l'inhalation de poussière, notamment de silice, dans les mines d'or.

Une cinquantaine de mineurs vont désormais pouvoir engager des poursuites communes contre les compagnies minières. Tous ont été licenciés alors qu'ils étaient atteints de tuberculose ou de silicose, des maladies contractées dans des mines d'or.

Aujourd'hui, ils représentent un groupe de plus de 2 500 anciens mineurs et leurs familles voulant obtenir des indemnités.

« La grande majorité d'entre eux ne peuvent pas engager des poursuites individuelles et ont dû se résigner au fait que la justice ne pouvait pas remédier à leur souffrance engendrée par cette maladie », estime le juge de la Haute Cour de Johannesburg. Phineas Mojapelo poursuit : « Dans ce contexte, une action en justice est la seule solution réaliste pour faire valoir leur demande auprès de ces compagnies minières. »

Au total, six compagnies minières sont concernées dont AngloGold, Ashanti, Anglo American et Harmony. Dans un communiqué, elles ont indiqué étudier le jugement. Celles-ci ont reconnu qu'il y avait eu des déficiences dans le suivi de certains travailleurs, mais elles auraient voulu négocier chaque cas séparément.

En tout cas, pour les organisations qui soutiennent ces mineurs, cette décision est historique. Elle pourrait en effet servir de précédent aux dizaines de milliers de mineurs atteints par cette maladie.

→ A (RE)LIRE : Afrique du Sud: des mineurs d'or atteints de silicose vont être dédommagés

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.