Republier
RDC ONU

RDC: tenir les délais constitutionnels est possible, selon des experts de l'ONU

Kinshasa, 3 décembre 2011. Un agent électoral de la Céni au milieu des sacs de bulletins de vote (photo d'illustration).
© © AFP / Gwenn Dubourthoumieu

Y a-t-il encore une possibilité de tenir les délais constitutionnels en République démocratique du Congo ? Oui, selon une équipe d'experts onusiens sur les questions électorales. Mais il faut faire vite. Un rapport confidentiel a été remis à New York en ce sens. Mais du côté de la commission électorale congolaise, on ne cache pas sa colère.

Du côté de la commission électorale, on considère de plus en plus que tenir les délais constitutionnels est impossible. « Les experts onusiens disent cela, parce qu'ils ne veulent pas aller à l'encontre de leur résolution - qui appelle au respect des délais constitutionnels », dit-on du côté de la commission électorale, ajoutant un peu excédé : « ils n'ont qu'à publier leur rapport si ils sont si sûrs. Pourquoi le gardent-ils confidentiel ? »

Pour les experts onusiens, sans révision du fichier électoral, il serait encore possible de tenir les délais, au risque d'exclure des millions d'électeurs, comme les nouveaux majeurs ou la diaspora. « De toute façon, avec une élection à un tour, le candidat élu n'aura qu'une faible légitimité tant l'électorat est morcelé », rétorque une source onusienne. Mais pour ça, dit-on encore côté onusien, il faudrait l'accord des acteurs politiques.

Pour la Céni, même sans révision du fichier, la présidentielle ne pourrait se tenir qu'en avril 2017. Pourquoi ne l'annonce-t-elle pas officiellement ? Pour ne pas être accusé de violer la Constitution, murmure-t-on du côté de la commission électorale, expliquant qu'il y a 88 000 bureaux de vote, qu'il faut acheter, puis acheminer le matériel électoral, le dépôt des candidatures, la fabrication des bulletins de vote. « C'est possible de le faire dans les délais selon nos experts », se bornent à répéter plusieurs sources onusiennes.

A (RE)LIRE → RDC: la Céni veut un délai pour l'organisation de la présidentielle

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.