Republier
Soudan ONU ONG

Soudan: expulsion d'un responsable de l'ONU chargé des affaires humanitaires

Ivo Freijsen, chef du bureau de Coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).) à Khartoum
© TOM LITTLE / AFP

Un haut responsable des Nations unies a été expulsé du Soudan. C'est ce qu'a annoncé l'ONU dans un communiqué publié dimanche 22 mai. Le chef du bureau de Coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) à Khartoum, Ivo Freijsen, a de facto été expulsé par les autorités soudanaises puisque ces dernières ont refusé de renouveler son permis de séjour.

Cela faisait plus de 10 ans qu'Ivo Freijsen travaillait au Soudan. Il œuvrait notamment pour l'aide d'urgence aux personnes dans le besoin. Une tâche qu'il a été contraint d'abandonner. Le ministère soudanais des Affaires étrangères ayant refusé de renouveler son permis de séjour pour une année de plus.

Les autorités soudanaises n'ont donné aucune explication officielle, précise l'ONU mais une source diplomatique explique que le cœur du problème, c'est « la dissonance entre ce que le gouvernement veut faire passer comme message sur la situation au Soudan et ce qui est perçu comme la réalité par les humanitaires sur le terrain ».

OCHA au Soudan met en effet souvent l'accent sur la situation humanitaire préoccupante dans les zones déchirées par la guerre, comme au Darfour. Une région où le conflit a fait des dizaines de milliers de morts et près de 2,5 millions de déplacés d'après les chiffres de l'ONU.

Des rapports critiques qui peuvent contrarier les autorités. Cette expulsion préoccupe les ONG au Soudan. Elles se disent inquiètes de l'impact de cette décision pour toutes les autres organisations humanitaires dans le pays.

Car ce n'est pas la première fois qu'une telle décision à l'encontre de chefs de l'ONU ou d'ONG est prise. Ces deux dernières années trois hauts responsables des Nations unies ont été expulsés du Soudan.

Nous sommes choqués et très déçus. Nous n'avons toujours pas reçu d'explications pour savoir pourquoi le ministère des Affaires étrangères a pris cette décision. Nous espérons vraiment que nous allons recevoir une justification par écrit dans les prochains jours. Ivo Freijen était au Soudan depuis presque 10 ans. Cela faisait 20 ans qu'il travaillait dans l'aide humanitaire, il avait déjà effectué des missions dans de nombreux pays. Ici, au Soudan, il était l'un des acteurs clés pour coordonner l'action des différentes ONG en lien avec le gouvernement. Son expulsion ne veut donc pas dire que le bureau de coordination des affaires humanitaires va quitter le pays définitivement. Mais à court terme, cela va quand même être compliqué, car c'est Ivo Freijen qui était à tête de ce bureau, c'est lui qui connaissait le mieux les différents interlocuteurs.

Samantha Newport
23-05-2016 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.