Republier
Afrique du Sud

Afrique du Sud: l'héritage de Nelson Mandela redistribué parmi 40 légataires

L'entrée de la Fondation Nelson Mandela, à Johannesburg, en Afrique du Sud, quelques jours après le décès de l'icône de la lutte anti-apartheid.
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

En Afrique du Sud, les dernières volontés de Nelson Mandela ont été rendues publiques. Dans son testament, l'icône de la lutte anti-apartheid a légué une partie de sa fortune personnelle à 40 bénéficiaires, dont des employés de maison. C'est un total de 22 millions de rands, soit un peu plus de 1,2 million d'euros qui seront redistribués. Une cérémonie a été organisée à la fondation Nelson Mandela à Johannesburg.

Parmi les bénéficiaires, il y a son chauffeur de longue date, le fidèle Michael Maponya. Il a été au service de Nelson Mandela pendant vingt-trois ans. Il a conduit Madiba dans tous ses déplacements, de sa libération en 1990 jusqu'à sa mort en décembre 2013.

Présent à la cérémonie, tout sourire, l'ancien employé, vêtu d'un costume sombre, a déclaré être très heureux de cette attention de la part d'un homme si gentil, qui l'a toujours traité avec un grand respect. Il a ajouté que cette somme n'était rien comparé aux heures précieuses qu'il a passées avec l'icône de la lutte anti-apartheid, Michael Maponya a reçu de son ancien patron un chèque de 50 000 rands, environ 2 800 euros.

La liste des 40 légataires comprend sa famille, mais aussi trois membres de son staff personnel, des écoles et les universités que Nelson Mandela a fréquentées.

Ami de longue date et compagnon de lutte de l'ex-président sud-africain, c'est George Bizos, son avocat qui a géré la redistribution des biens, dans la plus grande transparence, a-t-il déclaré. Bizos a aussi salué l'attitude exemplaire du clan Madiba, son unité et son soutien.

Pourtant la famille Mandela avait étalé ses divisions au grand jour lors d'une âpre bataille juridique. Son ex-épouse Winnie Mandela, qui réclamait la maison familiale de Qunu, avait été déboutée en avril dernier.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.