Mali: Ban Ki-moon plaide pour un renforcement du mandat de la Minusma

Des soldats de la Minusma en patrouille à Kidal, le 23 juillet 2015.
© REUTERS/Adama Diarra

La dégradation de la sécurité au Mali et la multiplication des attaques terroristes à l'encontre des casques bleus - qui ont fait douze morts au cours du seul mois de mai - ont conduit le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à demander le renforcement du mandat de la Minusma. Le Conseil de sécurité doit renouveler le 29 juin prochain le mandat de la mission des Nations unies au Mali.

Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

Dans un rapport de 40 pages remis au Conseil de sécurité, le secrétaire général Ban Ki-moon ne cache pas son inquiétude devant la dégradation de la sécurité dans le nord du Mali. Les attaques sont de plus en plus complexes et meurtrières, note-t-il, avec l'utilisation d'engins explosifs combinés à des embuscades. Dans ces conditions, il estime que le mandat de la Minusma doit être renforcé ainsi que ces capacités logistiques pour répondre à l'environnement hostile auquel la mission est confrontée.

 → A (RE)LIRE : Mali: une double attaque vise la présence internationale à Gao

Il recommande que le nombre de casques bleus soit porté à près de 13 289 personnels, c'est-à-dire 2 049 soldats de plus que ce que compte la mission actuellement. Ban Ki-moon propose aussi que la force de réaction rapide, qui compte 650 hommes en Côte d'Ivoire, soit redéployée au Mali. Il souligne également que la Minusma manque toujours d'équipement-clé dans la lutte contre le terrorisme comme par exemple un hélicoptère de combat, un bataillon assurant la sécurité des convois, des moyens de renseignement et d'analyse de données et plus largement du personnel qualifié et « équipé pour combattre dans un contexte de guerre asymétrique ».

Il ne s'agit pour l'instant que de recommandations adressées au Conseil de sécurité. Mais l'ambassadeur français François Delattre, qui dirige le Conseil au mois de juin et qui tient la plume sur la question malienne, a promis de s'appuyer sur les recommandations du secrétaire général pour le renouvellement du mandat de la Minusma qui doit être voté le 29 juin prochain.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.