Congo-Brazza: première mission d'évaluation de la situation humanitaire du Pool

Un panneau à l'entrée de Kinkala, dans le département du Pool.
© Laudes Martial Mbon / AFP

Le gouvernement congolais et les agences du système des Nations unies ont lancé ce samedi 4 juin à Kinkala, chef-lieu du département du Pool, une mission conjointe d'évaluation de la situation humanitaire de cette région voisine de Brazzaville à la suite des bombardements organisés par la force publique début avril, en vue de neutraliser les centres de commandement du Pasteur Ntumi. Reportage au lancement de cette mission qui connaîtra sa vitesse de croisière à partir de mardi 7 juin.

Dans la ville de Kinkala, située à près de 70 kms de Brazzaville, le gouvernement congolais et les agences onusiennes sont venus lancer la mission humanitaire conjointe d'évaluation de la situation du Pool.

« Les opérations militaires qui se déroulent dans le Pool ont occasionné une situation humanitaire préoccupante », indique la note de présentation de cette mission dont Antoinette Dinga-Dzongo, ministre en charge de l'action humanitaire précise les objectifs :

« Nous avons convenu d'une mission conjointe pour faire l'évaluation ; l'évaluation des besoins, l'estimation du coût, et ensuite nous allons préparer une réponse appropriée qui correspond à la situation ».

Anthony Ohemeng-Boamah, coordonnateur résident des Nations unies au Congo a participé au lancement de la mission.

« Le système des Nations unies a toujours travaillé dans le Pool : on a encore des projets dans le Pool. Donc, parfois il s'agira juste de remodeler des projets existants pour répondre à certains besoins identifiés », a-t-il dit.

La mission va concerner plus la partie ouest du Pool. Sur l'axe Brazzaville-Kinkala à l'exception de Soumouna, bastion du pasteur Ntumi qui n'existe plus que de nom, les populations des autres localités exercent leurs activités comme si rien ne s'est passé.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.