Fashion Week: Dakar, capitale de la mode africaine

Visuel de l'édition 2016 de la Dakar Fashion Week.
© Crédit : Facebook Dakar Fashion Week

Plus de vingt créateurs de mode africains sont réunis au Sénégal pour la 14e édition de la Dakar Fashion Week, dont le défilé final s'est déroulé le 4 juin au soir. Depuis plusieurs années maintenant, la mode africaine attire les regards et Dakar est devenue l'un des lieux de rencontre des créateurs et des acheteurs avec Johannesburg, Casablanca ou Lagos.

Face au podium, Inass Saghdaoui, styliste marocaine de 21 ans, peaufine les derniers détails de son défilé. Celle qui refuse que l'on réduise la mode marocaine aux habits traditionnels a choisi de présenter à Dakar des créations véritablement hors normes : « Moi, je travaille avec des matières moins conventionnelles que je transforme, que je métamorphose. Ça va être des vêtements oversize, des coupes asymétriques. En Afrique, que ce soit en Tunisie, à Dakar au Sénégal etc., on a des créateurs de modes contemporains. Et on ne sait pas faire que des caftans [tunique traditionnelle, ndlr] et des habits traditionnels », souligne-t-elle.

En coulisse, la Nigérienne Alia Baré réalise à toute vitesse quelques finitions à la main sur l'une de ses robes. La Dakar Fashion Week, Alia l'attendait avec impatience, elle qui ne peut pas montrer ses créations au Niger en raison des mesures de sécurité. « Aujourd’hui, je présente une collection intitulée "Sarraounia" qui signifie "Reine" en haoussa. Pour moi, l’idéal aurait été de pouvoir présenter mon travail dans mon pays d’origine. A cause des menaces terroristes nous n’avons pas pu présenter notre travail. C’est ma plus grande déception. Je souhaite que la situation se pacifie de manière à ce que des artistes puissent s’exprimer librement », lance-t-elle.

Avec vingt stylistes d’une dizaine de nationalités différentes, la Dakar Fashion Week édition 2016 répond cette année encore aux attentes des passionnés de mode à la recherche de créations originales et de multiples influences.