Rwanda - Afrique du Sud: vers un réchauffement diplomatique

La ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo.
© AFP PHOTO/ TONY KARUMBA

Les relations entre le Rwanda et l'Afrique du Sud sont sur la voie de la normalisation. C'est en tout cas ce qu'a assuré la ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo lors d'une conférence de presse à Kigali ce mardi 7 juin. En mars 2014, l'Afrique du Sud avait expulsé trois diplomates rwandais accusés d'être liés à un coup de main contre un opposant rwandais réfugié en Afrique du Sud et le meurtre de l'ancien chef du renseignement rwandais, Patrick Karegeya, le 31 décembre 2013 dans un hôtel de Johannesburg. En retour, le Rwanda avait expulsé six diplomates sud-africains, une réaction jugée alors « disproportionnée » par Pretoria.

Signe d'un réchauffement, en marge du Forum économique mondial pour l'Afrique qui s'est tenu à Kigali en mai, le vice-président sud-africain Cyril Ramaphosa a rencontré le président rwandais Paul Kagame. Et ce mardi, Louise Mushikiwabo l'a assuré : les deux pays veulent aller de l'avant.

« Un des aspects de cette normalisation est la nomination de diplomates et nous sommes en train de les sélectionner, a-t-elle déclaré. D'autres choses doivent être faites. Par exemple, de notre côté, nous attendons le rétablissement des facilités de visa pour les Rwandais ordinaires, qui nous a été promis ».

En effet, si trois diplomates sud-africains - sur les six expulsés - ont pris leurs fonctions l'année dernière, le poste de consul est toujours vacant. Les Rwandais résidant au Rwanda ne peuvent donc toujours pas obtenir de visa pour l'Afrique du Sud. Dans le sens inverse, le problème ne se pose pas. C'est un processus, assure Nkosinati Twala l'ambassadeur sud-africain.

« Jusqu'à l'année dernière, j'étais seul dans l'ambassade. Donc, les choses avancent progressivement, et je pense que l'attaché consulaire sera détaché très prochainement. Je pense que ça fait partie des aspects qui doivent encore être réglés ».

Depuis deux ans, l'impossibilité pour les Rwandais d'obtenir un visa sud-africain handicape largement les relations économiques entre les deux pays, ainsi que les nombreux Rwandais souhaitant se faire soigner ou étudier en Afrique du Sud.

A (RE)LIRE → Crise diplomatique entre l'Afrique du Sud et le Rwanda

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.