Affaire Katumbi en RDC: Darryl Lewis autorisé à rentrer aux Etats-Unis

L'opposant Moïse Katumbi escorté par ses partisans, alors qu'il se rendait au palais de justice, à Lubumbashi, le 11 mai 2016.
© REUTERS/Kenny Katombe

L'Américain Darryl Lewis va pouvoir rentrer chez lui. Il était accusé avec trois Congolais d'être des mercenaires au service de l'opposant Moïse Katumbi. Ce candidat à la présidentielle en RDC est lui-même poursuivi pour atteinte à la sûreté intérieure comme extérieure, même si lui aussi a été autorisé à quitter le pays pour raisons de santé. Darryl Lewis a été remis mercredi matin par le parquet général aux bons soins de l'ambassadeur américain à Kinshasa avec l'autorisation de quitter le territoire.

Comme avocats, nous ne pouvons que nous féliciter d’avoir ces résultats.

Me Azarias Ruberwa
09-06-2016 - Par Sonia Rolley

Le parquet général assure que l'instruction en RDC comme aux Etats-Unis n'est pas terminée. Il a même annoncé le recours à une commission rogatoire internationale pour obtenir des informations côté américain. L'ambassadeur américain s'est dit heureux de voir Darryl Lewis rejoindre sa famille aux Etats-Unis et a dit remercier le gouvernement pour avoir « respecter l'obligation de permettre à l'ambassade de faire des visites consulaires au détenu ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.