Menace d'attentats en Afrique du Sud: Pretoria critique Washington

Une vue de pretoria, la capitale de l'Afrique du Sud.
© Petrus Potgieter/CC/Wikimedia Commons

En Afrique du Sud, les relations sont un peu tendues cette semaine entre le gouvernement et l’ambassade américaine dans le pays. Le week-end dernier, Washington a lancé un avertissement contre de possibles attentats terroristes par des islamistes et a conseillé à ses ressortissants d’éviter notamment les centres commerciaux dans les villes de Johannesburg et du Cap. Une mise en garde qui n’a pas plu au gouvernement sud-africain.

Pretoria a très mal pris l’avertissement des Américains. Depuis le début de la semaine, les échanges sont vifs entre le gouvernement et l’ambassade.

Le ministère des Affaires étrangères a notamment accusé Washington d’exagérer la menace et de suggérer que Pretoria est incapable d’assurer la sécurité de ceux qui résident dans le pays.

Mercredi 8 juin, un porte-parole du ministère est même allé jusqu'à dire que la source sur laquelle s’est basée l’ambassade américaine est contestable. Ce à quoi l’ambassadeur a répondu que l’avertissement était basé sur « des informations spécifiques et crédibles ».

Jeudi matin, lors d’une conférence de presse, le ministre à la présidence a tenté de minimiser l’incident, réaffirmant que les relations entre Pretoria et Washington restent bonnes. Pretoria a toutefois appelé les ambassades étrangères « à suivre les bons
canaux quand il s'agit de communiquer
 » sur le terrorisme.

Quant à la menace elle-même, plusieurs analystes estiment qu’une attaque sur le territoire sud-africain est peu probable, mais ajoutent qu’il ne faut jamais ignorer la moindre alerte.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.