Ethiopie: 91 enfants kidnappés en avril à Gambella ont été libérés

Un hôpital du Comité international de la Croix-Rouge, à Maiwut, à 20 km de Gambella, dans la région frontalière du sud-ouest du pays, près du Soudan du Sud, le 3 mai 2016. Une attaque menée à Gambella le 15 avril a fait 216 morts et 92 blessés.
© Albert Gonzalez Farran / AFP

Ils ont été rendus sains et saufs à leur famille : 91 enfants éthiopiens, enlevés le 15 avril dernier dans leur pays par des hommes armés venus du Soudan du Sud dans un raid qui a fait 216 morts. Ils ont été libérés dans la région frontalière de Gambella, en Ethiopie. Cette affaire avait déclenché une vaste opération militaire de l'Ethiopie au Soudan du Sud.

La plus grande partie des enfants libérés ont entre trois et cinq ans, certains ont à peine six mois. Ces enfants nuers ont passé près de deux mois dans des communautés murle dont ils ignorent tout. Sacha Westerbeek, de l'Unicef, qui les a rencontrés après leur libération, se dit frappée par la peur qui se lit sur leurs visages : « Les enfants ont vu des choses très traumatisantes, très difficiles. Ils ont vu leur famille se faire tuer, on a vu les orphelins. Ils sont vraiment traumatisés. »

Les Murle qui les ont enlevés voulaient élever ces enfants nuers comme les leurs. Ils les ont nourris au lait et au sang de vache et leur ont même donné des noms murle. Une pratique courante dans cette région frontalière entre le Soudan du Sud et l'Ethiopie.

« Cette pratique est vraiment courante depuis des années et des années, poursuit Sacha Westerbeek. Pour l’Unicef, c’est vraiment important qu’on travaille en lien étroit avec les gouvernements du Soudan du Sud et d’Ethiopie pour mettre fin à cette pratique qui est extrêmement dommageable et traumatisante pour les enfants. »

Une cinquantaine d'enfants éthiopiens nuers sont encore captifs au Soudan du Sud. L'armée éthiopienne a indiqué qu'elle restera en territoire sud-soudanais jusqu'à ce que tous les enfants soient libérés.

Re(lire) : Ethiopie: émotion après le massacre de Gambella par une tribu sud-soudanaise

La région de Gambella, en Ethiopie, frontalière avec le Soudan du Sud. © Crédit: Wikimedia Commons

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.