Le président nigérien demande le renforcement de l'opération Barkhane

Le président nigérien Mahamadou Issoufou (G) reçu à l'Elysée à Paris par son homologue français François Hollande, le 14 juin 2016.
© REUTERS/Thibault Camus/Pool

Le président du Niger est en visite à Paris avec une délégation comprenant notamment le ministre des Affaires étrangères, le ministre de la Défense et celui des Finances. Au cours de cette visite de trois jours, Mahamadou Issoufou doit rencontrer des personnalités politiques et économiques pour parler développement, immigration et bien sûr, sécurité.

Mardi après-midi, le président nigérien s'est entretenu pendant une heure avec son homologue français François Hollande. Après l'attaque meurtrière de Boko Haram le 3 juin dernier contre la ville frontalière de Bosso, qui a coûté la vie à 26 soldats, Mahamadou Issoufou a sollicité l'aide de la France, lui demandant de renforcer l'opération anti-terroriste Barkhane déployée au Sahel pour étendre son champ d'action à la lutte contre le groupe jihadiste.

Nous souhaitons le renforcement de l'opération Barkhane sur l'ensemble du Sahel...

Le président nigérien, Mahamadou Issoufou
14-06-2016 - Par Laura Martel

Sans se prononcer sur un éventuel repositionnement de Barkhane, François Hollande a promis de renforcer son appui au Niger pour lutter contre le terrorisme. « Il y aura un travail de formation, de coopération, d'équipement, de renseignement. Et puis il y aura la participation de la France comme elle s'y était engagée lorsque j'étais allée au sommet d'Abuja, au Nigeria, pour appuyer la force multilatérale et ainsi porter les coups nécessaires à Boko Haram », a assuré le président français.

Lors du sommet d'Abuja en mai dernier, François Hollande avait annoncé un soutien en formation et renseignement à la force mixte et indiqué que la France avait déjà affecté 25 millions d'euros à la coopération avec les armées du Niger, du Tchad, du Cameroun et du Nigeria.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.