Afrique du Sud: le statut du général rwandais Nyamwasa remis en cause

Le général Kayumba Nyamwasa à Johannesburg, le 21 juin 2012.
© AFP PHOTO / ALEXANDER JOE

En Afrique du Sud, le statut de réfugié du général rwandais Kayumba Nyamwasa est à nouveau remis en cause. Plusieurs organisations des droits de l'homme en appellent à la Cour suprême d'appel pour révoquer le statut de réfugié de l'ancien chef d'état-major de l'armée rwandaise. Celui-ci vit en Afrique du Sud, où il a obtenu le statut de réfugié, après avoir été victime d'une tentative d'assassinat à Johannesburg il y a 6 ans.

Deux organisations des droits de l'homme ont saisi la Cour suprême d'appel. Pour elles, le général Kayumba Nyamwasa n'aurait jamais dû obtenir un statut de réfugié, puisqu'il est sous le coup de plusieurs mandats d'arrêt. L'ancien chef d'état-major de l'armée rwandaise est accusé, entre autres, de crimes de guerre.

Il est recherché par la France, l'Espagne et le Rwanda, notamment dans le cadre de l'enquête sur l'attentat contre l'avion du président Juvénal Habyarimana en 1994.
Pour le Centre de Litigation d'Afrique Australe, Nyamwasa ne remplit pas les conditions pour obtenir le statut de réfugié, car toute personne impliquée dans des crimes de guerre ne peut être éligible.

En septembre, les 2 organisations ont saisi la Haute cour de Pretoria mais ont été déboutées. Cette fois-ci, elles espèrent obtenir gain de cause. Pour Roshan Dadoo, du consortium pour les réfugiés et les migrants en Afrique du Sud, leurs arguments sont solides. Et elle espère que la Cour suprême arrivera à une conclusion différente de celle de la Haute cour de Pretoria. « Aucune date n'a été fixée, mais nous espérons que cela sera bientôt », ajoute-t-elle.

A RE(LIRE) : le réchauffement des relations entre le Rwanda et l'Afrique du Sud

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.