RDC: Moïse Katumbi absent lors d’une audience devant le tribunal de Lubumbashi

L'ancien gouverneur Moïse Katumbi lors d'une interview à Lubumbashi, le 2 juin 2015.
© AFP PHOTO / FEDERICO SCOPPA

En République démocratique du Congo, Moïse Katumbi était appelé à s'expliquer dans une affaire d'expropriation d'immeuble. Un citoyen grec, Emmanuel Stoupis, accuse l'opposant de s'être approprié indûment une propriété qui aurait dû lui revenir par héritage. Une accusation démentie par les avocats de l'ancien gouverneur de l'ex-Katanga. Un tribunal de Lubumbashi était appelé à entendre les arguments des parties ce lundi 20 juin, en l'absence du principal intéressé.

Moïse Katumbi n'était pas présent ce lundi matin devant le tribunal de paix de Lubumbashi-Kamalondo. Et pour cause, il se fait actuellement soigner à l'étranger, avec l'autorisation du procureur général de la République. C'est ce qu'ont fait valoir ses avocats.

Selon eux, la convocation de l'ancien gouverneur n'a pas pu lui être remise régulièrement, et le tribunal ne pouvait donc pas juger l'affaire, puisque Moïse Katumbi n'est pas présent sur le territoire congolais, et ce en accord avec les plus hautes autorités judiciaires.

Problème : dans l'affaire pour laquelle il était convoqué, la loi congolaise stipule que le candidat déclaré à la présidentielle ne pouvait pas se faire représenter par des avocats. Il devait être présent physiquement. En son absence, ses avocats n'avaient donc pas le droit de faire valoir leurs arguments devant le tribunal.

C'est ce qu'a avancé de son côté l'avocat du plaignant, qui a pour sa part pu plaider sur le fond de l'affaire. Alors, désormais, le tribunal doit trancher ce dilemme d’ici huit jours.

Peut-il rendre un jugement sur cette affaire d'expropriation, alors que l'absence du prévenu au tribunal n'a pas permis un débat contradictoire ? Si oui, quelle sera la peine infligée par contumace au prévenu célèbre, par ailleurs inculpé dans une autre affaire « d'atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l'Etat » ?

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.