Nigeria: l'armée annonce la libération de 5000 otages des mains de Boko Haram

Des militaires nigérians sur la route de Chibok, dans le nord-est du pays, le 5 mars 2015.
© AFP PHOTO/SUNDAY AGHAEZE

L'armée nigériane a annoncé la libération ce dimanche 26 juin de plus de 5000 otages des mains du groupe armé Etat islamique en Afrique de l'Ouest, ex-Boko Haram. Ces libérations feraient suite à une vaste opération menée conjointement par l'armée, la police et des civils volontaires.

Selon le porte-parole de l'armée nigériane, le colonel Sani Usman, joint par téléphone ce dimanche 26 juin, l'identité des otages libérés est toujours en cours de vérification. Plusieurs dizaines de civils volontaires appuieraient ce processus. Leur objectif étant de débusquer d'éventuels insurgés.

Cette étape passée, les otages formellement identifiés auront accès aux camps de la Nema, l'agence fédérale gérant les urgences. L'armée nigériane indique travailler également avec des ONG locales et internationales pour effectuer des contrôles médicaux et aussi de l'assistance psychologique.

Ils seraient un peu de 5 000 otages à avoir été libérés dans une opération menée dans plusieurs villages autour de Mafa, à une quarantaine de kilomètres à l'est de Maiduguri. L'armée nigériane n'a pas communiqué sur leurs conditions de détention.

Une dizaine d'insurgés présumés auraient été tués dans l'opération. Un civil volontaire n'aurait pas survécu et les soldats nigérians auraient saisi plusieurs véhicules, des armes et des munitions.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.